:: Festival du Film d’Animation d’Abidjan : Appel à films ouvert jusqu’au 27 février 2024. Plus d’information https://ffaafestival.com/ :: :: Prix Récréâtrale 2024 : Appel à textes dans le cadre des récréâtrales 2024 ouvert jusqu’au 31 juillet 2024 :: :: FESPACO : Appel à films pour la 29e édition du FESPACO ouvert du 29 février au 30 septembre 2024 :: :: Burkina Academy Awards : appel à films pour représenter le Burkina Faso aux Oscars 2024. Plus d’information burkinaacademyawars@gmail.com ::

Accueil > Actualités > PAIC GC : l’association Photot’Age forme des jeunes photographes à (...)

PAIC GC : l’association Photot’Age forme des jeunes photographes à Bobo-Dioulasso

L’association Photot’Age organise depuis août 2023 des ateliers de renforcement de capacités de jeunes photographes à Bobo-Dioulasso. Ces ateliers ont été possibles grâce au financement du Fonds de Développement culturel et touristique (FDCT) dans le cadre du Programme d’appui aux industries créatives et à la Gouvernance de la culture (PAIC GC) avec l’appui de l’Union Européenne.

Bénéficiaire de l’appel à projets spécifique à la région des Hauts-Bassins, l’association photot’age a reçu une subvention du FDCT d’un coût de 10 millions pour la mise en œuvre de son projet : « Photot’age lab : incubateur de formation professionnelles de jeunes photographes de la région des Hauts-Bassins ». Débuté en août 2023, il s’est agi pour l’association de sélectionner 10 jeunes de ladite région pour former.

Pour Siaka Zerbo, président de l’association, l’objectif principal du projet est de contribuer à l’émergence d’une industrie photographique au Burkina Faso et en Afrique par la relève du niveau de formation et la mise en relation des artistes photographes émergents avec les professionnels du secteur.

Pour ce faire, les jeunes apprenants ont eu droit à des masters class sur le droit d’auteur en photographie, le droit à l’image, la recherche de projet photographique, la communication autour d’une exposition, la relation entre le photographe et l’administrateur culturel, le réseau de galerie photo, la création de corpus d’œuvre, le choix de format de tirage pour les expositions internationales, la post production photo, etc.

Ces ateliers ont été dirigés par des professionnels de renom comme Sory Sanlè, doyen de la photographie au Burkina Faso ; le photographe émérite burkinabè, Paul Kabré ; Ghérard Grimoldi, photographe installé à Bobo Dioulasso ; Gilles Galoyer, président de l’Union des photographes professionnels Auvergne-Rhône-Alpes, venu de France ; John Kalapo venu du Mali, etc.

Une exposition d’œuvres photographiques, réalisées par les jeunes, viendra clore le projet en fin décembre.

Service de communication du FDCT